Je commence les habits du second môme... je vous laisse imaginer la gueule des photos prises pour avoir une référence au niveau des plis...

Mon copain me faisant remarquer qu'on a un peu l'impression de "bout du monde" derrière la haie, je prends mon courage à deux mains, et débute un fond par un petit arbuste. Je rajoute également de la poussière autour des mômes pour donner l'impression de mouvement. Pour l'instant, c'est assez sobre.

L'arbuste pousse, et le môme en jaune gagne une basket, ainsi que des reflets et des ombres dans les cheveux.

Pour le fond, je vais chercher dans mes photos une qui pourrait convenir. Oui, c'est mâââââl, mais on s'en fout. Après plusieurs essais, je trouve la bonne.

Grosse remise en forme de la photo : je redresse la perspective, je vire les persos et le nom du magasin, trop présent, je mets des filtres, j'éclaircis par là... bidouille à fond. A côté de ça, je continue lentement arbuste et môme.

En m'inspirant des photos de parc que j'avais pris tout au début, je place une grille derrière les arbustes.

Grille rapidement finie, d'ailleurs, à grands coups de copier/coller. Toujours d'après les photos, j'avance la grille d'entrée. En passant, je vire le panneau de sens interdit qui attire l'oeil à gros coups de pinceau.

Et puis, parce qu'il faut bien le faire un jour, je finis ENFIN les mômes (vêtements, et raccourci du bras de celui en jaune).

Après ça, je m'attaque à mettre la grille d'entrée au propre : Une grille rapide grâce à l'outil ligne...

... de plus grosses lignes pour faire le cadre, un rond pour faire un panneau de l'autre côté (qui me permet de faire ressortir la main), des lumières, des ombres, et basta !

Je peaufine la poussière... de calques en calques, j'en rajoute par ici, par là, plus ou moins dense, je rajoute des projections, des feuilles... je finis aussi le banc sur la droite.

Ne reste plus qu'à s'occuper du sac (avec un modèle sous les yeux)...

... quelques calques pour éclaircir par là, remettre un peu de couleurs par ci... et l'illustration est ENFIN finie !

[EDIT] A la réflexion, non, c'était pas fini.